Dans une lettre à Emmanuel Macron, des jeunes nantais du quartier des Dervallières demandent à autoriser les maires à leur ouvrir des espaces pour la Saint Sylvestre. 

Nous leur ouvrons nos pages. 

 

Monsieur le Président,

Alors que le couvre-feu de la nuit de Noël le 24 décembre est suspendu, le couvre-feu du réveillon du nouvel an est maintenu.

Nous ressentons votre décision comme une profonde injustice envers les habitants des quartiers populaires, notamment de sa jeunesse, qui ne dispose pas de lieux de repli dans leur famille pour faire la fête dans ce contexte sanitaire. Cette décision, tout le monde le pressent, ne sera pas respectée. Le besoin de faire la fête l’emportera sur le respect d’une telle consigne. Les risques d’incidents nombreux et graves sont à redouter sur les quartiers mettant en danger autant les forces de police que les jeunes eux-mêmes.

En conséquence, nous vous demandons avec beaucoup de gravité, et en faisant appel à votre esprit de sagesse, d’aménager ce couvre-feu du 31 décembre. Monsieur le Président, permettez aux maires de France d’ouvrir des lieux dans les quartiers. Il reviendra aux pouvoirs publics locaux avec nous, habitants des quartiers, associations de volontaires, d’inventer les réponses concrètes pour vivre ce passage vers la nouvelle année 2021 de façon responsable – et en garantissant les gestes barrières – et joyeuse.

Nous puiserons ensemble dans ce moment de fête, non pas des larmes et du sang mais des rires et la force de l’espoir pour vivre cette année 2021.

Dembo SAVANE, Estelle MPEMBA, Marvin DELY, Emmanuel DUVAL, Albane RUAN, Sammy AUTIER, Fares MOKHTARI
Association Ville Simplement – Nantes

 

A propos de l'auteur

FumigeneTeam

Fumigène Mag, le magazine qui redonne des couleurs à l'engagement.