Photo NnoMan 

Ça fait des années qu’il n’y avait plus de fête de quartier ici … comme dans beaucoup d’autres quartiers d’ailleurs.

Pour ce mois de mai, à l’initiative de centre social Yamina Setti, les habitantes et habitants du quartier du Moulin Neuf de Stains en Seine-Saint-Denis, ont pu se retrouver, dehors, pour un moment fraternel.

Rue bloquée pour la sécurité de toutes et tous ; la réappropriation de l’espace public c’est important.

 

Sur les trottoirs, des stands associatifs et pédagogiques pour les jeunes.

On croise un magicien, il se promène entre les stands et impressionne les familles avec des tours de cartes. La musique donne le tempo pour les plus sportifs, celles et ceux qui veulent tenter de sauter entre les deux cordes de double dutch, en plein milieu de la rue. 

 

Pendant cette journée, c’est l’occasion de se réconcilier avec l’entrée du parc de la Courneuve. Elle est là, et pourtant beaucoup de familles n’y pensent pas, ils préfèrent passer par d’autres endroits, « là où la végétation est moins sauvage »

Le collectif Tempête a travaillé avec un groupe d’habitantes et d’habitants pour aménager l’entrée avec des installations provisoires. A l’intérieur du parc, plusieurs structures gonflables sont gratuitement mises à la disposition des jeunes du quartier.

 

Pour une fois, les jeunes, les parents, les tout-petits … tout le monde est là, en musique, autour du barbecue ou des différentes activités. « Ce genre de fête c’est bien, ça nous permet de nous rencontrer, de nous connaître. Si on se connait on est moins seul » nous confie une habitante. « Et en plus bientôt, y’à la fête des voisins aussi » renchérit un jeune, posé à coté, qui trouve l’initiative positive.

 

Pour Hocine Radjaï, le coordinateur de cette journée, qui est également agent de développement local à Stains, cette journée a pour but de « réunir au sens large du terme, dans un même événement festif, des générations, des cultures et des classes sociales diverses. Pour que les habitantes et habitants des quartiers populaires voient d’une manière différente leur quartier, afin de créer du mimétisme et qu’à leur tour ils se l’approprient pour d’autres actions positives et rassembleuses par la suite. » Il veut absolument changer l’image du quartier et en montrer enfin une image « positive et joyeuse »

 

A la nuit tombée, les ballons du city stade sont rangés, pour laisser place à un écran géant. Deux vidéos réalisées au smartphone par un groupe de jeunes du quartier avec le Collectif OEIL sont projetées en ouverture de la séance. Le film « Ils l’ont fait » sur une initiative citoyenne à Mantes-la-Jolie, est ensuite diffusé pour clôturer cette belle journée.