Lyrics Nadir Dendoune – Photos NnoMan

 

 

C’est un bien triste jour pour les amoureux du Hip-Hop. Samir Khirat, alias Dj Diemone s’est éteint à l’âge de 43 ans ce dimanche 24 mai des suites d’une maladie au domicile de ses parents à Villejuif (94) entouré des siens.

 

« Ca a été très vite, il y a six mois, il a appris qu’il était malade », raconte la voix très émue Sear, l’un de ses proches et fondateur du très remarqué magazine de rap «Get Busy ». «Il est resté très discret, il ne voulait pas inquiéter ses amis. Sa maman m’a appelé et j’ai pu le voir hier (NDLR samedi) avant qu’il ne parte », continue-t-il.

« Je sais que c’est bateau de dire ça mais Samir était la gentillesse incarnée, je ne lui connaissais pas d’ennemis. Tout le monde aimait Samir. En tant qu’ami, il était très fiable », insiste Sear.

Originaire du quartier des Baconnets à Antony dans les Hauts de Seine, Samir Khirat avait grandi dans le même immeuble que d’autres disc jockeys de renoms, comme DJ Myst, (qui a notamment travaillé avec le rappeur Youssoupha), ou Dj Phaxx (Ministere Amer, Secteur A, Arsenik, Neg Marrons…).

En 2016, Samir Khirat était parti en tournée à travers la France mais aussi en Tunisie avec le plus célèbre groupe parisien du 18e La « Scred Connexion ».  « Il avait beaucoup apprécié ces moments-là. Il vivait pour la musique. Je l’ai toujours connu DJ », raconte Naima, son amie de 15 ans. « Samir était drôle et réservé en même temps.  Il se servait de la musique pour communiquer, pour s’exprimer. Samir était généreux et répondait toujours présent pour donner un coup de patte. Un jour, on avait organisé une soirée pour dénoncer les violences faites aux femmes et il n’avait pas hésité à venir », se souvient encore Naima.

« Il y a quelques années, on avait créé un collectif « Loose Brothers Dj’s ». Le but était de mettre en avant des artistes dans l’ombre », se remémore ému Dj Kefran, qui ne tarit pas d’éloges pour celui qui vient de les quitter. « Pendant cinq ans, on a mixé ensemble dans des bars parisiens. Des soirées mémorables…Je le savais très malade mais je ne peux pas croire qu’il nous a déjà quittés, si jeune, et si plein de vie. C’était une chance de l’avoir comme ami», insiste Dj Kefran.

«On dit que les meilleurs partent en premier. En ce jour de fête, nous sommes persuadés que les portes du Paradis se sont ouvertes dès ton arrivée tant tu étais pur »,  a tenu à rendre hommage l’animateur de télévision et le journaliste Raphäl Yem.

-> Cagnotte pour aider la famille pour les frais d’obsèques  <-

 

[Toute la rédaction souhaite rendre hommage à Samir qui était un proche, nous présentons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches]

 

 

A propos de l'auteur

FumigeneTeam

Fumigène Mag, le magazine qui redonne des couleurs à l'engagement.